L’histoire du Stade de Reims

C’est dans le département de la Marne, le 18 juin 1931 plus précisément que l’actuel club de Ligue 1, « Le Stade de Reims » a été fondé. Promu en deuxième division tout juste à la sortie de la guerre, le club enchaine les succès et s’impose comme un des meilleurs clubs français de l’époque. Toutefois, tout n’a pas été rose pour Le Stade de Reims. Avant de se hisser en Ligue 1 en 2012, le club a connu plusieurs désillusions. Entre gloire et prestige, zones d’ombres et relégations, retour sur un club majeur du football français.

Le Stade de Reims : un club important d’après-guerre

C’est dans l’après-guerre, soit une vingtaine d’années après sa fondation, que Le Stade de Reims a connu ses premiers succès sportifs. C’est en 1931 plus précisément que le club accède à la deuxième division en remportant leurs rivaux de toujours « Vireux », dans les Ardennes. Le club ne s’arrête pas en si bon chemin et profite de sa qualification en Championnat de France amateurs pour éliminer les favoris de l’époque et accéder à la finale de la compétition. Devant les cadors et les tenants du titre de l’époque, à savoir le FC Bordeaux, les Rémois ne se laissent pas faire et s’imposent sur le score de 2-1, remportant ainsi la finale de la compétition. Enorgueilli par son titre de Champion de France, le Stade de Reims écrase le FC-Sochaux 6-1, durant l’inauguration officielle de son stade, en présence du président de la république Albert Lebrun.

Division 2 : un rythme soutenu que les Rémois peinent à suivre

Les Rémois inaugurent leur stade en grande pompe et affichent beaucoup d’assurance en dominant ses adversaires. Toutefois, confronté au rythme exigeant de la D2, le club français connaît ses premières désillusions. Enchainant les échecs en championnat, le club se voit relégué tout en bas du classement et peine à redresser la barre. Les dirigeants prennent alors la décision de fusionner avec le Sporting Club rémois, pourtant rival du Stade Rennais mais dont le prestige et les moyens étaient considérables à l’époque.

Cette alliance ne tarde pas à porter ses fruits puisque le Stade de Reims réussit à s’imposer de nouveau en D2 en terminant sixième du classement en éliminant de prestigieuses équipes de l’époque. Par ailleurs, la même année, Le Stade de Reims arrive à atteindre les quarts de final de la Coupe de France dont il sera éliminé par l’AS Saint-Etienne. En parallèle, l’équipe réserve du club français réussit l’exploit en devenant à son tour Champion de France amateur.

21ème siècle : et la lumière fût pour le Stade de Reims

Après moult épisodes de déclin et de chute dans les années 80/90, et la période de reconstruction qu’a entamé le club dans les années 2000, le Stade de Reims s’est de nouveau frayé un chemin en Ligue 1. S’il peine à faire de l’ombre à ses concurrents beaucoup plus privilégié en termes de moyens et d’expérience, le Stade de Reims arrive à maintenir sa position dans l’élite en effectuant des performances sportives propres et abouties à défaut d’être exceptionnelles. Par ailleurs, comme l’a rappelé le coach actuel du club, David Guillon, les ambitions du Stade de Reims ne se résument pas à une volonté de maintien en Ligue 1 seulement. En effet, le club français vise plus haut et notamment l’Europe, avec comme objectif de participer à la Liga Europa dans les prochaines années. L’objectif ? Viser une place dans les cinq premiers qui enverra aussitôt les Rémois en coupe d’Europe. Ceci ne manquera pas de rappeler au club ses débuts glorieux et son histoire prestigieuse.